gorge

GORGE. s. f. La partie du col qui est au dessous du menton. Il a la gorge enflée. prendre à la gorge. couper la gorge. pigeons à grosse gorge. couleur de gorge de pigeon. c'est un franc masle, il a la gorge noire.
Il se prend aussi, pour Le gosier. Le noeud de la gorge. mal à la gorge. mal de gorge. il luy est demeuré une areste, un os dans la gorge. cela luy a escorché la gorge. ces poires sont bien aspres, elles prennent à la gorge.
On appelle, Gorge de montagnes, Un Détroit, un passage entre deux montagnes.
On dit fig. Prendre un homme à la gorge, pour dire, Le contraindre avec violence de faire quelque chose. S'il n'a point d'argent pour vous payer, le prendrez-vous à la gorge?
On dit en mesme sens, Tenir le poignard sur la gorge à quelqu'un. luy mettre, luy tenir le pied sur la gorge. il luy tient le poignard sur la gorge. il le veut forcer à cela le poignard sur la gorge. il luy tient le pied sur la gorge. couper la gorge. V. COUPER.
On dit, d'Un ris forcé, qu'Il ne passe pas le noeud de la gorge.
On dit, Rire à gorge déployée, pour dire, Rire de toute sa force.
On disoit autrefois pour donner fortement un dementi à un homme, qu'Il en avoit menti par sa gorge, cent pieds dans sa gorge.
On dit à un homme qui a dit des paroles offensantes, qu'On les luy fera rentrer dans la gorge.
On dit, Rendre gorge, pour dire, Vomir.
On le dit au figuré, pour dire, Rendre ce qu'on a pris injustement. Il avoit volé les deniers du Roy, mais on luy a fait rendre gorge. il faut tost ou tard qu'il rende gorge.
Gorge, sign. quelquefois, Le col & le sein d'une femme. Elle a la gorge belle, bien taillée. elle a la gorge platte. monstrer, découvrir sa gorge. cacher sa gorge. avoir la gorge decouverte.
Gorge chaude, signifie en termes de fauconnerie, La chair des animaux vivans qu'on donne aux oiseaux de proye.
On dit fig. & prov. Faire une gorge chaude de quelque chose, pour dire, S'en réjoüir, s'en donner du bon temps. Il aspiroit aprés cette succession & esperoit d'en faire une gorge chaude, une bonne gorge chaude.
Il signifie aussi, Faire des railleries de quelque chose en compagnie, en public. C'est un homme qui recueille tout ce qu'il entend dire, & qui en va faire aprés cela des gorges chaudes dans les compagnies.
Coupe-gorge. subst. m. Lieu où il est dangereux de passer à cause des voleurs. Ne passez pas dans ce bois-là, c'est un coupe-gorge, un vray coupe-gorge.
On appelle fig. Coupe-gorge, Une Académie de jeu où l'on trompe. N'allez pas joüer en cet endroit, c'est un franc coupe gorge.
Il se dit aussi, De toute sorte d'endroits où il se commet ordinairement quelque injustice, ou quelque friponnerie.

Dictionnaire de l'Académie française . 1964.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • gorge — [ gɔrʒ ] n. f. • 1130; lat. pop. °gurga, class. gurges « gouffre » I ♦ 1 ♦ Parties antérieure et latérale du cou. La gorge et la nuque. Se protéger la gorge avec une écharpe. Gorge nue, découverte. Serrer la gorge de qqn. ⇒fam. kiki, sifflet;… …   Encyclopédie Universelle

  • gorge — Gorge, Signifie quelquesfois le profond de la bouche, attenant au gosier. Selon ce on dit, Il a menti par sa gorge, Il est pendu par la gorge, On luy a couppé la gorge, on l a esgorgeté, ou esgosillé. Dont aussi Couppegorge, m. penac. Est appelé… …   Thresor de la langue françoyse

  • Gorge — Gorge, n. [F. gorge, LL. gorgia, throat, narrow pass, and gorga abyss, whirlpool, prob. fr. L. gurgea whirlpool, gulf, abyss; cf. Skr. gargara whirlpool, g[.r] to devour. Cf. {Gorget}.] 1. The throat; the gullet; the canal by which food passes to …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Gorge — steht für: Gorge (Schlucht), französisch und englisch für „Schlucht“, häufiger geografischer Namensbestandteil Gorge (griechische Mythologie), Figur in der griechischen Mythologie Gorge ist der Name von: Hugo Gorge (1883–1934), österreichischer… …   Deutsch Wikipedia

  • gorgé — gorgé, ée (gor jé, jée) part. passé de gorger. 1°   À qui on a mis de l aliment dans la gorge. Pigeon gorgé. 2°   Qui a beaucoup mangé. Un enfant gorgé de bonbons.    Terme de fauconnerie. Se dit d un oiseau qui est repu.    Fig. Gorgé de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Gorge — Gorge, v. t. [imp. & p. p. {Gorged}; p. pr. & vb. n. {Gorging}.] [F. gorger. See {Gorge}, n.] 1. To swallow; especially, to swallow with greediness, or in large mouthfuls or quantities. [1913 Webster] The fish has gorged the hook. Johnson. [1913… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • GORGE — apud Higin. c. 174. At sorores Meleagri, praeter Gorgen et Deianir am flendo, Deorum voluntate, in aves sunt commutata, Stat. Theb. l. 5. v. 206. Heimum temer aria Gorge Evinctum ramis Γόργη Apollod. l. 1. de Ocnei liberis καὶ θυγατέρα Γόργην, ἣν …   Hofmann J. Lexicon universale

  • gorge — ► NOUN 1) a steep, narrow valley or ravine. 2) archaic the contents of the stomach. ► VERB ▪ eat a large amount greedily. ● one s gorge rises Cf. ↑one s gorge rises DERIVATIVES …   English terms dictionary

  • gorge — [gôrj] n. [ME < OFr, throat, gullet < LL * gurga, throat, narrow pass, for L gurges, whirlpool < IE base * gwer , to swallow up > L vorare] 1. the throat or gullet 2. the crop or stomach of a hawk 3. a) the maw or stomach of a… …   English World dictionary

  • Gorge — Gorge, v. i. To eat greedily and to satiety. Milton. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.